L’insoutenable légèreté de l’être | Kundera

Il est des livres dont on peine à parler. La preuve, cette chronique attend patiemment d’être écrite depuis dix jours. L’insoutenable légèreté de l’être est à mon sens un livre qui se vit, une expérience individuelle qui résonnera différemment en chacun d’entre nous. Je vais quand même essayer de vous partager mes impressions avec vous….

Lire la suite

La cloche de détresse | Sylvia Plath

Tragique destinée que celle de Sylvia Plath qui mit fin à ses jours à l’âge de 31 ans après une courte vie passée à lutter contre des troubles bipolaires. J’avais peu entendu parler de cette poétesse américaine jusqu’à ma lecture de M train de Patti Smith (encore elle). Dans ce livre, Patti Smith raconte ses pèlerinages…

Lire la suite

Les argonautes | Maggie Nelson

C’est toujours très désagréable d’avoir le sentiment d’être passée complètement à côté d’un livre. D’autant plus si ce livre a été écrit par une auteure qui vous avait fait forte impression. C’est pourtant ce qu’il m’est arrivé avec Les Argonautes de Maggie Nelson. Sur la quatrième de couverture, on nous annonce que ce livre, « c’est d’abord une…

Lire la suite

J’avoue que j’ai vécu | Pablo Neruda

On se sent toute petite quand on lit Pablo Neruda. Il est de ses auteurs qui donnent l’impression d’écrire comme ils respirent, avec une facile déconcertante qui ne peut que susciter l’admiration. De lui, je ne connaissais jusqu’alors que quelques poèmes appris à l’école et dont il me restait quelques vers en tête. Je ne…

Lire la suite